Investir pour défiscaliser : Quels types d’investissement choisir ?

La pression fiscale en France est parmi les plus élevées des pays d'Europe. Les Français cherchent à investir pour défiscaliser et réduire l'impôt sur le revenu. En fonction de la situation patrimoniale, les solutions sont nombreuses pour obtenir une défiscalisation financière. Pour des Français attachés à la pierre, la défiscalisation immobilière est un produit phare depuis des années. D'autres solutions existent grâce aux différents dispositifs mis en place par l'État pour orienter votre épargne. Produits d'épargne classique, investissement défiscalisation dans des PME ou encore placements alternatifs, le choix est large.

Sommaire

Qu’est-ce qu’une exonération fiscale ?

L’exonération fiscale, accordée par la loi dans des situations spécifiques, permet de faire bénéficier d’une dispense de paiement d’un impôt ou d’une cotisation à des personnes physiques ou morales. C’est le CGI qui détermine le champ d’exonération. En tant que personne physique, l’exonération peut porter sur : la taxe d’habitation, la taxe foncière ou la redevance sous certaines conditions.

Certains revenus peuvent être exonérés d’impôt et ne sont pas soumis au barème de l’impôt sur le revenu. L’exonération fiscale prend alors la forme d’un allégement d’impôt. Elle peut être totale ou partielle et est souvent limitée dans le temps.

Investir dans des produits de défiscalisation fait partie d’une stratégie fiscale.

Autres que l’immobilier, quels autres types d’investissement existent pour défiscaliser ?

Les dispositifs les plus connus

Les Français recherchent les niches fiscales pour payer moins d’impôt sur le revenu.

Outre l’investissement immobilier, d’autres produits d’épargne ou de placements dans des entreprises permettent d’investir pour défiscaliser. A noter que le plafond de la niche fiscale est de 10000€.

Défiscalisation lors de l’acquisition de parts dans une PME

Ce type d’investissement défiscalisation est aujourd’hui à la portée de tous grâce aux plateformes internet de financement participatif. Vous pouvez ainsi choisir la PME qui vous intéresse. En souscrivant directement au capital d’une PME, l’avantage fiscal est une réduction de l’impôt sur le revenu de 18% du montant investi, à condition de conserver les parts durant 5 ans.

Le taux majoré de 25% en 2021 est reconduit pour les souscriptions réalisées entre le 18 mars et le 31 décembre 2022.

Les versements sont limités à 50000€ pour une personne seule et le double pour un couple.

Les contrats assurance vie et la défiscalisation

En plus de l’avantage fiscal, cet investissement défiscalisation permet de bâtir une épargne pour un projet de vie à long terme.

C’est la défiscalisation financière préférée des Français parce qu’elle présente des avantages indéniables : la possibilité de préparer sa retraite, bénéficier d’une fiscalité avantageuse et d’une transmission sécurisée du patrimoine.

Le contrat d’assurance-vie est un portefeuille d’investissements : il peut accueillir différents supports : fonds en euros (placement sécurisé), actions, immobilier… La détention de plusieurs contrats d’assurance-vie est autorisée et l’épargne reste disponible en cas de besoin.

L’assurance-vie est un excellent placement défiscalisation :

  • Choix des bénéficiaires
  • Pas d’imposition sur les gains réalisés tant qu’on reste dans le contrat
  • Exonération des plus-values jusqu’à 4600€ pour un célibataire et 9200€ pour un couple à la sortie du contrat de 8ans sinon au-delà taux d’imposition de 7,5%
  • Transmission de 152 500 € aux bénéficiaires sans frais de succession.

L’épargne-retraite

Le PER (Plan d’épargne retraite) a été mis en place en octobre 2019 et se substitue à tous les anciens plansretraite. Il permet de constituer en période d’activité une épargne avantageuse fiscalement, car les sommes versées sont déductibles des revenus imposables sous condition de plafond. À la retraite, elle constitue un complément de revenus au-delà des régimes de retraites obligatoires. Ce placement défiscalisation est accessible à tous, à partir de quelques centaines d’euros et quelle que soit la situation professionnelle.

Les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI)

En plus d’investir pour défiscaliser, vous contribuerez à développer les PME et PMI, sans pour autant entrer dans le capital, ce qui est plus sécurisant. La réduction fiscale est de 18% de sommes investies à condition que 70% des fonds soient investis dans des PME PMI innovantes et que l’engagement dure 5 ans minimum.

Le plafond de l’investissement est de 12OOO € pour un célibataire et 24000 € pour un couple.

Pour cumuler les déductions fiscales, les contribuables peuvent à la fois investir dans une FCPI et dans un Fonds d’Investissement de proximité (FIP).

À noter une réduction de 30% pour les FIP Corse et Outre-mer.

En plus de la réduction d’impôts, cet investissement défiscalisation vous fera profiter d’une exonération totale de l’impôt sur les plus-values.

PEA et défiscalisation

Cet autre produit de défiscalisation est orienté vers les actions françaises et européennes, univers plus réduit que celui de l’assurance-vie. Produit complémentaire de l’assurance-vie, les plus-values et dividendes sont exonérés de l’impôt sur le revenu en l’absence de sortie du contrat pendant 5 ans. Ils seront soumis aux prélèvements sociaux de 17,2%. À la différence de l’assurance-vie, un seul PEA peut être détenu par le contribuable.

Effectuer des retraits sur un PEA âgé de 5 ans sans clôture du compte est possible.

Le plafond de l’investissement est de 150000 € pour un PEA classique, le double pour un couple. Cependant, tout rachat ou transfert d’actions avant 8 ans met fin au PEA.

Les placements moins connus ou alternatifs

Face à des taux d’intérêt souvent bas avec des placements classiques, les Français cherchent à diversifier leur épargne et se tournent vers des placements alternatifs souvent plus attractifs. Ils ont l’avantage d’être moins sensibles en cas de crise financière sur les marchés et séduisent des particuliers passionnés par la forêt, la vigne, le cinéma ou encore désireux de financer un projet leur tenant à cœur.

Défiscalisation des forêts et des vignes

Investir dans une forêt ou une exploitation viticole est un autre des produits de défiscalisation possible grâce aux Groupements fonciers : GFF (Groupement Foncier Forestier) et GFV (Groupement Foncier Viticole). Ils fonctionnent comme des SCI. Vous entrez au capital d’une société qui détient des forêts ou des parcelles viticoles et vous percevez un rendement, fonction de votre investissement.

Le plafond de réductibilité est de 50000€ pour un célibataire et le double pour un couple.

Vous pourrez obtenir les avantages suivants :

  • réduction d’impôt de 18%
  • exonération totale ou partielle d’IFI
  • dans le cadre d’une succession ou d’une donation, 75% d’abattement sur la valeur transmise.

La mise de départ est élevée, cet investissement défiscalisation est réservé aux passionnés et doit s’envisager à long terme.

Sofica, investir dans le cinéma pour réduire ses impôts

Si vous êtes un passionné de septième art, investir pour défiscaliser dans une Sofica (Société pour le financement de l’Industrie Cinématographique et Audiovisuelle) permet une réduction d’impôt de 30% des sommes investies qui peut aller jusqu’à 48% selon le domaine de compétence de la SOFICA.

L’investissement défiscalisation en SOFICA est plafonné à 18 000 € par an. La réduction d’impôt peut être conséquente notamment en cas de taux majorés, mais le rendement est en général faible.

Ce produit de défiscalisation reposant sur le succès des films produits présente des risques importants. L’intérêt est plutôt la réduction fiscale immédiate que la valeur liquidative.

Le mécénat (entreprise et particulier) pour avoir des exonérations fiscales

Tout comme pour un don, une réduction de 66% du montant de votre impôt sur le revenu est possible, dans la limite de 20% du revenu imposable. Le taux passe à 75% quand les sommes versées sont destinées à des organismes à but non lucratif.

Les dons peuvent être en numéraires, en nature, sous forme d’apports de matériels ou de compétences. L’entreprise destinataire aura pour objectif de soutenir des domaines variés comme la recherche, la culture, l’environnement.. Le plafond est de 50000 €.

S’il s’agit d’une entreprise mécène, la réduction sur l’impôt des sociétés sera de 60% des montants dans la limite de 5% du chiffre d’affaires annuel.

Le sponsoring

À la différence du mécénat considéré comme une activité philanthropique, le sponsoring est une opération publicitaire. Vous pourrez déduire 66% des sommes versées de votre impôt sur le revenu en sponsorisant une entreprise, une association ou un particulier. La limite est de 20% du revenu imposable.

Y a-t-il des inconvénients à obtenir une exonération fiscale sur mes investissements ?

Même si investir pour défiscaliser est une opération financière recherchée, elle reste une opération risquée et qui peut présenter un certain nombre d’inconvénients.

  • Risque financier : moins-value et perte d’une partie du capital
  • Blocage des fonds sur une longue période pour certains produits de défiscalisation
  • Perte de l’avantage fiscal accordé en cas de non-respect des conditions
  • Risques liés aux catastrophes naturelles (GFF) ou (GFV)
  • Dépôt de bilan d’une start-up (FCPI) ou échec de la production d’un film (SOFICA)

Autres sujets qui pourraient vous intéresser