Quels sont les frais de gestion d’une assurance-vie ?

Très appréciée des Français, l’assurance-vie est un des supports majeurs pour investir dans un fonds euro ou des titres financiers. Fiscalité, transmission, rente, investissements, les atouts ne manquent pas, mais attention, ils ont un coût. En effet, divers frais sont prélevés directement sur votre compte pour en assurer la gestion et rémunérer les différents intermédiaires. Alors quels sont les frais de gestion d’une assurance-vie et combien cela vous coûte-t-il réellement ?

Sommaire

Quels sont les frais applicables au contrat d’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un outil de gestion de patrimoine parmi les plus populaires, et pourtant, les frais sont rarement étudiés avec l’attention qu’ils méritent. Ils sont en effet présents à chaque étape de la vie de votre contrat et contrairement aux frais du PEA, ils ne sont pas plafonnés. Ils se décomposent en 3 types : entrée, versement et gestion.

Frais d’entrée ou de souscription

Il s’agit de la somme prélevée directement à l’ouverture de votre contrat. Ils peuvent représenter jusqu’à 5 % du montant déposé, ce qui signifie que pour 1 000 € investis, 50 € seront prélevés par votre assureur, et seuls 950 € seront réellement placés.

Toutefois, de nombreux établissements ne les appliquent plus. C’est le cas notamment des banques et assureurs en ligne qui proposent souvent de vous affranchir de ces frais d’entrée ou qui font des « offres de bienvenue » en ce sens plusieurs fois par an. 

Frais de versement

À l’instar des frais d’entrée, il s’agit d’une somme prélevée à chaque versement effectué sur votre contrat. Que votre apport soit ponctuel ou régulier, les frais de versement sont appliqués proportionnellement à son montant. Ils réduisent donc systématiquement le montant que vous placez réellement de 2 % à 5 % en général.

Frais de gestion annuels 

Les frais de gestion de l’assurance-vie sont annuels et proportionnels à la valeur du contrat, c’est-à-dire capital + intérêts + gains générés. Leur montant dépend de deux critères :

  • le type de support investi : fonds en euro ou unité de compte ;
  • le type de contrat : monosupport (intégralement en fonds en euro) ou multisupports (fonds en euro + unités de compte).

Ils sont récurrents et impactent donc directement le rendement de votre portefeuille. Pour les fonds en euros, ils varient entre 0,35 % et 1 %, tandis que les unités de compte affichent des frais oscillant entre 0,5 % et 1,20 % que la performance soit positive ou négative ! 

Frais d’arbitrage 

Les frais d’arbitrage sont facturés lorsque vous modifiez la composition ou la répartition de vos actifs. Ils sont généralement proportionnels à la valeur de la transaction, mais peuvent aussi faire l’objet d’un forfait annuel (5 arbitrages pour 30 € par exemple). Il est possible de constater que les frais varient entre 0,5 % et 1 % chez la plupart des assureurs ou des banques.

L’avis de Finary
les frais d’une assurance-vie sont un piège souvent méconnu des investisseurs. Mis bout à bout, ils représentent une somme non négligeable qui vient entacher le rendement de vos placements. Ainsi, soyez bien attentif au moment de choisir votre contrat. Au-delà de 3,5 % de frais de gestion, il devient très difficile de conserver un contrat d’assurance-vie performant.

Les frais de l’assurance-vie sont-ils les seuls présents dans votre portefeuille ?

Les frais de gestion de votre contrat d’assurance-vie ne sont malheureusement pas les seuls présents dans votre portefeuille. En effet, en fonction de sa composition, vous devrez payer des frais liés à vos investissements, à la solution de gestion ou encore à la clôture de votre contrat.

Les frais liés aux sous-jacents

En fonction de la composition de votre assurance-vie, vous pouvez être amené à payer des frais sur vos investissements. C’est le cas notamment des ETF et des OPC dont les frais de gestion varient entre 0,2 % et 1 %. Au-delà, ils sont généralement trop onéreux pour être rentables.

Dans le cas des parts des OPCVM ou de SCPI, il faut savoir qu’ils comportent leurs propres frais d’entrée qui viennent s’ajouter à leurs frais de gestion. Il est donc important d’être vigilant quant au choix des produits souscrits via votre assurance vie.

Les frais de solution de gestion

Dans le cadre d’une assurance-vie, vous pouvez opter pour différents modes de gestion : pilotée, conseillée ou autonome. Ces solutions sont, certes, plus ou moins onéreuses, mais peuvent aussi vous permettre d’éviter certaines erreurs d’investissement nettement plus coûteuses ! Ainsi, dans le cadre d’une gestion pilotée, vous donnez procuration à votre courtier pour qu’il réalise en toute autonomie les arbitrages nécessaires selon les objectifs que vous avez définis. La gestion conseillée quant à elle est un partenariat entre vous et votre courtier. Ce dernier vous propose des ordres que vous acceptez ou non. Les frais appliqués varient en fonction des établissements et sont exprimés en pourcentage. En gestion pilotée, ils peuvent atteindre plus de 3 %, grignotant alors de manière considérable votre rendement !

comparatif frais de gestion pilotée assurance-vie – source : Avenue des Investisseurs

Les autres frais

Les frais de succession, de clôture ou de rachat sont désormais relativement rares. C’est plutôt la fiscalité qui impactera votre épargne lors de la transmission de votre contrat, en fonction de l’âge auquel vous avez effectué les différents versements. Il est bon de noter toutefois que si des frais de sortie anticipés sont prévus par votre assureur, ils sont plafonnés à 5 % et applicables seulement aux contrats de moins de 10 ans.

L’avis de Finary
comparez les offres ! Et surtout, demandez le détail des frais facturés pour bien comprendre ce à quoi vous souscrivez. Placer votre argent dans un contrat d’assurance-vie doit s’inscrire dans une véritable stratégie.

Quelle est l’assurance-vie la moins chère ?

L’offre de contrat d’assurance-vie est très vaste, et il peut être difficile de s’y retrouver. Le plus simple est de réaliser un tableau comparatif des frais de gestion des assurances-vie pour estimer celle qui sera la plus rentable pour vous. Retrouvez ci-dessous la comparaison de 3 offres par rapport à un contrat lambda.

LINXEA AVENIRLINXEA SPIRIT 2ASSURANCEVIE.COM
EVOLUTION VIE
ASSURANCE VIE LAMBDA
AssureurCRÉDIT MUTUEL SuravenirCRÉDIT AGRICOLE SpiricaAVIVAX
Frais sur versement0 %0 %0 %3 %
Ticket d’entrée (Minimum à verser à l’ouverture, versements libres ensuite)500€500€200€
Fonds euros– Suravenir Opportunités
– Suravenir Rendement
Fonds euro Nouvelle GénérationAviva Actif GarantiX
Performance fonds euros 2020 (nette de frais de gestion)2 %
et 1,30 %
1,65 %De 1,41 % à 2,82 % (selon part investie en unités de compte)0,80 %
Nombre d’unités de compte (UC)600 UC
Dont 81 trackers et 20 SCPI
650 UC
Dont 21 trackers
et 31 SCPI et 111 titres vifs
90 UC
Dont 3 SCI
50 UC
Frais de gestion en unité de compte0,60 %0,50 %0,60 %1 %
Frais d’arbitrage0 %0 %0 %0,50 %
Modes de gestionGestion libre ou
gestion pilotée
Gestion libre ou
gestion pilotée
Gestion libre ou
gestion pilotée
Gestion libre
On aime particulièrement• Bonne performance historique du fonds euro
• Grand choix de trackers
• Possibilité de combiner gestion libre et gestion pilotée
• Fonds euro NG taillé pour le long terme
• immobilier SCPI avec 100 % des loyers
• Frais de gestion sur UC très bas
• Trackers, titres vifs, ISR (investissement socialement responsable)
• 100 % fonds euro possible
• bonus de rendement si investissement en UC
• immobilier SCI

Comment optimiser les frais de votre assurance-vie ?

Les frais sont la seule partie sur laquelle vous avez réellement la main pour pouvoir agir. En effet, ils ont un impact direct sur la performance de votre portefeuille, il est donc plus que nécessaire de les maîtriser. Votre pire ennemi ? L’accumulation des frais ! Entre l’enveloppe, les produits, les frais annexes, qui peuvent rapidement atteindre 3 % ou 4 %, gommant ainsi jusqu’à l’intégralité du rendement de vos placements.

Alors comment réduire les frais de votre assurance-vie ? Tout d’abord en étudiant soigneusement les différentes offres et en gardant en tête qu’il est préférable d’avoir des frais de versement élevés et des frais de gestion faibles, ces derniers étant récurrents et incontournables.

La solution Finary plus vous permet d’analyser simplement les coûts de votre assurance-vie grâce à des outils d’analyse de frais, de performance et de votre profil d’investisseur comparables à ceux utilisés par les professionnels de la gestion de patrimoine. Les résultats obtenus vous donnent toutes les clés pour réduire les frais de votre assurance-vie et de tous vos produits de placement.

Et quoi de mieux qu’un exemple concret pour comprendre l’importance de la compréhension et de l’optimisation des frais de votre assurance-vie ? Prenons l’exemple de frais de gestion de contrat d’assurance-vie pour un placement de 1 000 € rémunéré à 3 % sur un fonds euro chez un assureur appliquant des taux moyens, en gestion autonome et sans aucun arbitrage :

  • Versement initial : 1 000 € ;
  • Frais d’ouverture à 3 % : 30 € ;
  • Frais de gestion à 0,8 % : 7,99 € (999,1 x 0,8 %) ;    
  • Rendement 3 % : 29,10 € ( (1 000 – 30) x 3 %).

Le montant des frais s’élève à 37,99 €. Comme vous pouvez le constater, au bout d’un an, vous ne disposez que de 991,1 € : vous n’avez pas récupéré le montant de votre versement initial ! Sans nouveau versement ou arbitrage, il vous faudra 18 mois pour revenir à votre capital de départ. À ces frais s’ajouteront les éventuels frais de gestion pilotée et les différents arbitrages qui viendront augmenter l’effort de performance à réaliser pour obtenir de vrais gains.

Foire aux questions

Peut-on éviter les frais de gestion dans un contrat d’assurance-vie ?

Peu importe l’établissement choisi, les frais de gestion sont incontournables. Ils représentent le principal mode de rémunération de vos intermédiaires. Au mieux, vous pouvez les négocier en faisant marcher la concurrence ou en apportant une somme conséquente.

Comment calculer les frais de gestion d’une assurance-vie ?

Il s’agit d’un pourcentage appliqué à la valeur acquise de votre contrat. Ils s’élèvent en moyenne à 0,6 % pour les fonds en euros et 0,9 % pour les unités de compte.

Comment calculer le rendement net d’une assurance-vie ?

Vous devez calculer ce que vous rapporte votre contrat, mais aussi ce qu’il vous coûte. Vous devez ainsi soustraire à vos revenus les différents frais bancaires et de gestion. Par exemple, une assurance-vie avec un rendement de 5 %, mais qui compte 2 % de frais vous rapportera en réalité 3 % nets.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser