Sous-louer son appartement à Paris pour les JO 2024

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 représentent une opportunité alléchante pour les propriétaires souhaitant louer leur logement le temps de l'événement. Entre le million de touristes attendus et la pénurie d'hébergements, les prix des locations pourraient largement augmenter. Cependant, la réglementation encadrant la location saisonnière est complexe. Avant de se lancer tête baissée, mieux vaut bien connaître les règles à respecter.

Table des matières

Il est nécéssaire de faire le point sur le cadre légal de la location de courte durée pendant les JO 2024. Que l’on soit locataire ou propriétaire, résident à Paris ou en banlieue, il présente les démarches incontournables pour une location légale et sereine : autorisation du propriétaire, déclaration en mairie, plafonnement des prix… En suivant ces recommandations, louer son logement pendant les Jeux Olympiques peut s’avérer très rentable.

Réglementations et démarches pour sous-louer légalement son appartement pendant les JO 2024

Sous louer son appartement n’est pas une mince affaire !

La sous-location d’un appartement à Paris pendant les Jeux Olympiques 2024 peut sembler être une excellente opportunité financière. Cependant, cette pratique est strictement encadrée par la loi. Voici les principales règles à respecter pour sous-louer légalement son logement le temps des JO :

Faire une déclaration en mairie avant la location

Avant de commencer à sous-louer son appartement, même pour une courte durée, il est obligatoire d’effectuer une déclaration en mairie. Celle-ci permettra d’obtenir un numéro d’enregistrement à 13 chiffres à indiquer sur toutes les annonces de location.

Obtenir l’accord écrit du propriétaire

Sans autorisation écrite du propriétaire, la sous-location est considérée comme illégale. Elle peut entraîner la résiliation immédiate du bail et l’obligation de restituer les loyers perçus.

Souscrire à une assurance responsabilité civile adaptée

Une assurance spécifique pour les meublés de tourisme, couvrant les risques locatifs et de responsabilité civile, est vivement recommandée.

Respecter la limite légale de 120 jours de location par an

Pour un appartement constituant sa résidence principale, la durée de location est limitée à 120 jours par an, consécutifs ou non. Chaque locataire ne peut pas y séjourner plus de 90 jours consécutifs.

Ne pas réaliser de bénéfices excessifs (plafonnement du prix au m2)

Les prix pratiqués doivent rester raisonnables et ne pas excéder de beaucoup les prix du marché locatif classique au m2. Des contrôles peuvent avoir lieu.

Respecter l’ensemble de ces règles permettra de sous-louer sereinement son logement pendant les JO 2024. Nous allons à présent voir comment fixer le bon prix pour cette sous-location temporaire.

Comment fixer le bon prix de sous-location de son appartement pour les JO 2024 ?

La forte demande en logements générée par les Jeux Olympiques 2024 va entraîner une flambée des prix des locations sur Paris et sa région. Il est donc essentiel de fixer le bon prix pour sa sous-location.

La forte demande entraîne une flambée des prix

On estime à près de 10 millions le nombre de touristes attendus pour les JO 2024. Cet afflux massif de visiteurs va créer une très forte demande en logements temporaires. Résultat : une flambée générale des prix est à prévoir sur tous les types de locations.

Exemples de prix multipliés par 3 à 6 pendant les JO

D’après une étude du site Reassurez-moi, les prix pourraient être multipliés par 5 pendant les Jeux. Ainsi, une nuitée dans un appartement du 12e arrondissement de Paris coûterait 1 055€, contre 205€ habituellement.

Adapter son prix au standing du quartier et de l’appartement

Pour fixer son prix, il est recommandé de se baser sur les prix du marché locatif classique au m2 dans son quartier. Il faut aussi tenir compte des équipements et du standing de son bien. Plus le logement sera confortable et bien situé, plus le prix pourra être élevé.

📌 Même si votre logement n’est pas situé dans un quartier traditionnellement touristique, ne vous inquiétez pas ! La demande pour les hébergements pendant les JO 2024 sera tellement forte que vous aurez probablement des locataires intéressés.

Optimiser la location de son appartement grâce aux JO 2024

Avoir un appartement décoré soigneusement, rangé et propre vous aidera a le sous louer facilement

Les Jeux Olympiques 2024 représentent une opportunité en or pour louer son bien. Voici quelques astuces pour optimiser cette location temporaire et en tirer le meilleur profit.

Plateformes et sites dédiés à la sous-location pour les JO

De nombreux sites se sont spécialisés dans la mise en relation entre propriétaires et locataires dans le cadre spécifique des JO 2024. On peut citer Smart Renting ou GuestReady . Ces plateformes simplifient les démarches et sécurisent les transactions.

👉 Nous vous recommandons vivement de recourir à des agences de gestion locative. Sans leur aide, vous devrez vous occuper de la remise des clés, du ménage, de la blanchisserie, et autres tâches liées à la gestion de votre location. Simplifiez-vous la vie et profitez de cette opportunité sans stress.

Astuces pour rendre son bien attractif

Pour attirer les meilleurs locataires, il est conseillé de :

  • Rafraîchir la décoration et le mobilier
  • Bien équiper son logement (wifi, TV, linge de maison…)
  • Mettre en avant les atouts (balcon, vue Tour Eiffel…)
  • Ajouter des services appréciés (petit-déjeuner, ménage…)

Quartiers parisiens les plus recherchés pendant les JO

La demande sera particulière pendant les JO à Paris. Habituellement, ce sont les arrondissements plutôt chics (15ème, 16ème, 9ème, ..) et centraux (1er, 2ème, 3ème) qui sont les plus convoités. La particularité de ces JO est qu’une grande partie des évènements auront lieu en banlieu et notamment en Seine-Saint-Denis. Attendez-vous donc à voir une demande répartie sur toute l’aglomération parisienne, mais aussi un peu partout en banlieue !

Possibilité d’accueillir plusieurs locataires

Pour augmenter ses revenus, on peut louer plusieurs chambres ou des canapés/matelas temporaires. Cette solution est plébiscitée par les jeunes et les petits budgets.

Services supplémentaires à proposer

Certains propriétaires proposent des services en plus comme le petit-déjeuner, le ménage quotidien, des draps/serviettes de toilette ou encore la navette aéroport. Moyennant un supplément tarifaire, ces prestations permettent d’optimiser les revenus.

En suivant ces recommandations, vous êtes paré pour profiter pleinement de la manne financière des JO 2024 !

Gérer sereinement sa sous-location avant, pendant et après les JO

Une fois toutes les démarches effectuées et les réservations confirmées, il reste à gérer sereinement cette sous-location temporaire. Voici quelques conseils pour que tout se passe au mieux.

Bien sélectionner ses sous-locataires

Pour éviter les mauvaises surprises, il est essentiel de bien choisir la personne ou le groupe à qui l’on loue son bien. On peut demander des garanties, des recommandations, ou opter pour des plateformes sélectives.

Anticiper les potentielles arnaques et risques

Certains risques existent comme la non présentation du locataire, les dégradations ou les troubles de voisinage. Il est conseillé de souscrire des assurances spécifiques et d’exiger un dépôt de garantie conséquent.

Établir un contrat de sous-location détaillé

Un contrat précisant tous les détails pratiques (durée, prix, conditions…) et les obligations de chaque partie permettra d’éviter les litiges. Un état des lieux d’entrée et de sortie est également recommandé.

D. Alternatives à la sous-location classique

D’autres options comme l’échange d’appartement ou la location via une agence spécialisée peuvent sécuriser la transaction. Le propriétaire garde ainsi la main sur le processus de location.

En appliquant ces quelques principes, louer son bien pendant les JO 2024 peut s’avérer une expérience aussi rentable qu’agréable !


Sous-louer son logement à l’occasion des JO 2024 peut s’avérer très lucratif, à condition de respecter un cadre légal strict : déclaration en mairie, autorisation du propriétaire, assurance adaptée… Si toutes les démarches sont effectuées dans les règles, les propriétaires peuvent espérer multiplier leur revenu locatif par 2 à 6. En choisissant judicieusement ses locataires, en proposant des services appréciés, et en prévoyant les risques, cette sous-location temporaire des Jeux Olympiques sera une expérience aussi agréable que rentable. Les JO 2024 sont une aubaine à ne pas manquer pour les propriétaires parisiens !

Table des matières
Autres sujets qui pourraient vous intéresser