Investir dans le vin

Icône de " l'Art de vivre à la française", le vin a souvent été le domaine des connaisseurs. Avec le succès des grands crus à l'international, beaucoup d'amateurs voient l'investissement dans le vin comme une alternative aux autres placements, qui conjugue à la fois passion et plus-value. Qu'en est-il ? Pourquoi et comment investir dans le vin : risques, rentabilité, perspectives de plus-value et fiscalité, tous les critères sont passés en revue.

Sommaire

Est-ce qu’investir dans le vin est rentable ?

Les indices fournis par Liv-Ex, leader dans ce domaine, permettent de savoir ce que peut rapporter un investissement dans le vin. Le rendement moyen du placement vin aux cours des cinq dernières années a été de 5,6 % par an. Il reste cependant un investissement risqué, qui s’adresse avant tout à des connaisseurs prêts à suivre leurs achats de près. La rentabilité est à moyen voire long terme,8 à 10 ans. Miser sur les valeurs sûres de certains domaines réputés, mais également sur des vins plus spéculatifs permettra de doper potentiellement les performances de la cave.

L’investissement dans le vin peut s’avérer rentable sous certaines conditions : être connaisseur des domaines et des régions, diversifier son portefeuille, privilégier la rareté et la qualité.

Investir dans le vin peut aider votre épargne

L’épargne vin présente un certain nombre d’avantages.

  • Contrairement à d’autres actifs, les prix et la demande sont peu affectés par les crises financières et le bouleversement des marchés.
  • La consommation croissante face à une offre limitée de vins de qualité engendre la rareté, symbole de hausse des prix.
  • Le vin est un actif tangible, contrairement aux actions ou aux obligations. Il pourra être vendu ou consommé mais il aura toujours une valeur.

L’avis de Finary :

Pour investir et se constituer une épargne vin, des solutions existent pour tous profils :

La gestion de sa propre cave en ayant recours à la Bourse des vins, en optant pour les ventes des enchères en ligne ou les services d’un courtier.

Le recours à des sociétés en ligne qui vous feront assister par un expert.

L’investissement via des actions vins ou via des ETF (Exchange-Traded Fund), titres suivant un panier d’actions liés à l’industrie du vin.

L’investissement via des fonds d’investissement vin, « vin-papier » pour les amateurs.

Quels sont les risques d’investir dans le vin ?

L’investissement dans le vin est relativement risqué et l’épargne vin devra se limiter à 5%, au maximum 10% selon le profil investisseur. Il présente un certain nombre d’inconvénients :

  • Prévoir l’évolution des prix dans le temps est difficile. Il suffit d’une simple révision de la note pour que la valeur marchande s’écroule.
  • Le coût du stockage peut s’avérer élevé
  • Tous les vins ne se bonifient pas avec le temps : il faut donc les revendre au bon moment.
  • L’absence de liquidité.
  • Les délais pour réaliser les gains sont relativement longs.
  • Le marché est non réglementé et ne protège pas contre les arnaques et les contrefaçons.

Les perspectives de plus-value du vin

La pandémie Covid-19 a entraîné une chute brutale des ventes avec la fermeture des restaurants et des hôtels, affectant ainsi le marché du vin. Cela constitue une véritable opportunité pour un investissement dans le vin et pour se positionner en vue d’un retour en force. Le marché a d’ores et déjà retrouvé son dynamisme avec une progression en 2021 de + 15 % par rapport à 2020. Il répond à la loi de l’offre et de la demande. La consommation des crus au fil des années étant en augmentation constante, elle tend à la raréfaction des bouteilles. Il est donc possible de réaliser des plus-values importantes en vendant à un passionné les bouteilles stockées au chaud achetées des années auparavant.

Quelle est la fiscalité d’investir dans le vin ?

La fiscalité qui s’applique est différente selon qu’il s’agit d’ETF ou d’actions vins ou d’investissements en vins physiques.

  • Cas de l’investissement en ETF et actions vins : le gain de vente est soumis à la fiscalité des valeurs mobilières. Le taux d’imposition sur le revenu est de 12,8% auxquels s’ajoutent 17,2 % de prélèvements sociaux.
  • Cas de l’investissement en vin physique : il est assimilé à un bien meublé en terme fiscal
    • Le seuil d’imposition est de 5000 €. Dès que le lot comporte une bouteille dont le prix de cession est supérieur ou égal à 5000 €, l’impôt sur la plus-value s’applique.
    • Si la cession est inférieure à 5000 €, elle est totalement exonérée.
    • L’administration fiscale accorde un abattement de 5 % par an au-delà de la deuxième année.
  • Cas d’une activité professionnelle
    • Le vendeur doit déclarer son activité relevant du secteur commercial au titre d’un statut de microentrepreneur. Les déclarations fiscales et sociales sont celles du statut concerné.

Voici quelques exemples de bons vins pour investir

La Bourse des vins peut vous guider dans vos choix. A privilégier :

  • Des vins de Bourgogne affichant des domaines prestigieux : Saint-Georges, Chambolle-Musigny, Beaune-Grèves.
  • Des grands crus de Bordeaux, valeurs sûres : Pétrus, Château Margaux, Château d’Yquem.
  • Les vins du Sud de plus en plus populaires : la cave du Tain, Château Mourgues de Grès.
  • Des vins bio qui sont la grande tendance : Château Pontet Canet, Château Palmer.

Mais aussi des vins étrangers ayant la cote et parmi les plus plébiscités ceux du Portugal, de l’Espagne ou de l’Italie.

Conclusion

L’investissement dans le vin reste relativement sûr, moins lié aux conjonctures économiques que d’autres. Pour l’achat classique en bouteilles de vins, il convient d’être un fin connaisseur pour bien choisir ses investissements viticoles.

Pour les amateurs, les fonds d’investissement vin seront préconisés pour une épargne vin, réduisant ainsi le risque et supprimant les inconvénients de stockage et de liquidité.

Même si les plus-values impressionnantes font rêver, le placement vin doit rester avant tout un investissement plaisir.

Foire aux questions

Quel vin acheter pour gagner de l’argent ?

Comme pour d’autres actifs, il s’agit d’une question de reconnaissance de la marque et du nom. Les vins de renom ont tendance à se vendre à des prix plus élevés pour une raison: leur rareté par rapport à leur forte demande.

Les vins les plus recherchés proviennent généralement des régions de Bordeaux, Bourgogne et Rhône. Les Bordeaux sont généralement les plus reconnus et représentent près de la moitié des vins vendus aux enchères.
Lorsque vous recherchez de bonnes bouteilles, essayez de toujours choisir les meilleurs millésimes, car les collectionneurs de vin ont tendance à les apprécier.

Comment savoir si le vin va prendre de la valeur ?

Si vous choisissez des vins qui sont d’une année moyenne, faciles à trouver et qui ont des millésimes médiocres, il leur sera très difficile d’être un bon investissement.

Au contraire, les vins issus d’une production limitée, dans une bonne année, avec un bon millésime seront par nature des vins qui prendront de la valeur avec le temps.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser